Copy
Si aucune image ne s'affiche, cliquez ici pour lire la newsletter en ligne
" Voici que la saison décline,
L’ombre grandit, l’azur décroît,
Le vent fraîchit sur la colline,
L’oiseau frissonne, l’herbe a froid."
Victor Hugo, après une visite
du palais de Viridys
UN AUTOMNE AVEC DE GRANDES NOUVELLES

Première nouvelle, depuis la rentrée les 2 tomes du Souffle des Dieux sont disponibles à la FNAC ! La grande classe, non ? ;-) Pour l'instant sur commande en magasin ou en ligne, et j'espère bientôt en rayon...

Seconde nouvelle, ces derniers mois m'ont permis d'avancer dans l'écriture du Tome 3... et d'un petit projet surprise dont je vous parle plus bas !
AU PROGRAMME DE CETTE LETTRE
Quelques photos, des news du Tome 3, un projet surprise, une invitation à visiter la Belgique... et une question-piège pour le Grand Alchimiste Balthazar
Noël approche... Partagez cette lettre autour de vous !
Retours en images
  • 25-26 juin (Paris) : salon des éditeurs du Quartier Latin, dans un magnifique cloître et en très bonne compagnie !
  • Août (censuré) : des vacances créatives... presque tout le temps (photos censurées : hamac, jacuzzi, plage, BBQ...)
  • 9-11 septembre (La Rochelle) : long week-end d'écriture dans cette ville très agréable. Petit hôtel près du port pour trouver l'inspiration !
  • 8-15 octobre (Nantes) : semaine d'écriture dans une ville superbe que j'ai aimé redécouvrir, notamment pour son animal emblématique !
Sœur Anne, sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?
Plusieurs d'entre vous me le demandent régulièrement...

Rassurez-vous, l'écriture du Tome 3 du Souffle des Dieux avance bien :-)

La 1ère partie est terminée (sur 3). En novembre, le challenge d'écriture du NaNoWriMo devrait me permettre de finaliser la 2ème partie. Le roman est en bonne voie, donc, pour une sortie avant l'été 2017 !
Bon, maintenant, passons aux aveux... Les idées fleurissent sans cesse, vous l'avez déjà compris en plongeant dans mon imaginaire débridé.

Un projet imprévu a vu le jour en pleine soirée de mariage (!) pendant l'été 2015... Resté longtemps à l'état de pattes de mouches qui sentaient encore la soupe à l'oignon, ce projet court (environ 100 pages) a pris forme au printemps et s'approche de sa conclusion.

Il s'agit d'une histoire indépendante, dans l'univers du Souffle des Dieux, qui illustre une légende anodine et pourtant structurante de cet univers. Vous avez été nombreux à apprécier un détail présent dans chaque tome... Ce clin d'œil devrait vous plaire !

Plus d'infos dans la prochaine newsletter, en début d'année prochaine !
Les dates à retenir
  • Novembre : challenge d'écriture NaNoWriMo
  • 26-27 novembre : salon Mon's Livre en Belgique : pour venir c'est par ici
  • 15 décembre : dédicaces au centre bus de Thiais avec les médiathèques de la RATP
Bonus - Interview exclusive
Le prix d'une choppe de Nectar'Miel ?
Question-piège pour le Grand Alchimiste

 
Les élections approchent au sein de la guilde des alchimistes... La compétition est rude pour devenir son prochain maître. Les coups bas s’enchaînent pour le plaisir d'une foule avide de moqueries et de sarcasmes. La preuve, cette question anodine qui a mis en défaut le Grand Alchimiste.

"Une choppe de Nectar'Miel ne doit pas coûter plus de deux sol-diams, a répondu Balthazar. Ce n'est pas très cher."

Sa réponse a déclenché l'hilarité des habitants de Viridys. En effet, ce n'est "pas très cher". Dans la capitale, un homme chanceux est heureux de déguster une choppe pour moins de trois la-diams... soit trente sol-diams. Le Grand Alchimiste est bien loin de la réalité quotidienne du royaume. Nul doute que les diamants qui s'entrechoquent dans sa bourse ne sonnent que des notes aiguës, un joyeux concert de "do" et de "" !

"Je n'achète jamais de Nectar'Miel, a-t-il avoué en comprenant sa méprise. J'ai des serviteurs pour le faire à ma place."

Naïfs que nous sommes ! Il faut incriminer ses serviteurs. Comment Balthazar pourrait-il connaître la vie des "vrais gens" si ses domestiques lui cachent la vérité ?

Son erreur est accablante. Elle témoigne d'une rupture profonde entre le peuple et ses dirigeants. Les alchimistes sont les gardiens de notre économie, mais ils ignorent la valeur des biens que nous consommons, à l'exception notable de leurs précieuses obsidiennes... Dans ce cas, ils savent évaluer précisément le nombre de diamants que nous sommes prêts à débourser !
R.S.
+ d'infos sur le Site officiel et sur la Page Facebook
Partagez cette lettre si vous l'avez appréciée !
Copyright © 2016 - Tous droits réservés.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment...
...mais si on vous a transféré cette lettre, abonnez-vous !
Email Marketing Powered by MailChimp